Votre IP and situation Google Map

28 mars 2012

Microsoft sur le front pour lutter contre les botnets Zeus

Microsoft a annoncé la semaine dernière qu'il allait travailler en étroite collaboration avec les autorités américaines et des compagnies financières pour repérer et éliminer deux botnets Zeus.

Dans le cadre de sa campagne contre les botnets, Microsoft et la Police américaine ont effectué des recherches dans deux immeubles de bureaux en Pennsylvanie et dans l'Illinois. Ils ont réussi à trouver des serveurs sous contrôle de Zeus qui ont tout de suite été mis hors ligne. Dans le même temps, Microsoft a réussi à prendre le contrôle de 800 domaines qui faisaient apparemment parti du réseau de botnets après avoir eu une ordonnance du tribunal lui permettant d'entreprendre cette action directe.

Les deux réseaux zombies ont été impliqués dans le vol de données financières personnelles et étaient basés sur Zeus, Spyeye et Ice-IX qui sont tous propagés via spam. Une fois que l'un de ces malwares a infiltré un ordinateur, il enregistre les frappes dans le but de voler des mots de passe bancaires en ligne, les numéros de carte de crédit et d'autres informations personnelles.

Dans les documents déposés au tribunal, Microsoft accuse les pirates d'avoir causé des pertes totalisant 100 millions de dollars au cours des 5 dernières années. Il accuse également ces pirates de vendre ce malware à des prix variant entre 700 et 15.000 dollars.

Microsoft estime que 13 millions d'ordinateurs ont été infectés par Zeus dans le monde. Le projet ZeuS Tracker recense actuellement 321 serveurs dont 23 en pleine activité sans signe d'une diminution significative.

Si vous vous souvenez bien, ce n'est pas la première fois que Microsoft a été impliqué dans l'action contre les botnets. Il y a quelques semaines par exemples, il a entrepris la perturbation du réseau Rustock.

En parallèle aux opérations directes de ce genre, les entreprises semblent progressivement vouloir prendre des mesures contre les botnets et autres actes de cybercriminalité. Ce vendredi, les principaux FAI aux États-Unis ont souscrit à un code de conduite établi par la Federal Communications Commission. Les signataires, qui comprennent AT&T, Comcast et Verizon doivent communiquer à leurs clients les dangers avec les botnets et les aider à identifier et résoudre ces infections.

Je trouve que la mise en place de ce code de conduite est une bonne idée comme celle de d'ailleurs vouloir sensibiliser les gens sur la protection de leur réseau Wifi.

Par contre pédagogiquement parlant, il va falloir prémâcher tout ça pour Monsieur Toutlemonde...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire